Le Cavalier Bleu ou l'histoire sombre du vent

Publié le par Olga

 

Avez-vous déjà entendu le cavalier bleu passer dans une bourrasque ? Si vous ne saviez pas encore qu'il est là, s'enfuyant et qu'il emporte avec lui tous les vents de la terre, lisez cette histoire magnifique et tragique, ou encore mieux, racontez là à haute voix ! Elle mérite, par la musicalité et la richesse du texte, par les passages qui reviennent comme les refrains d'une comptine d'antan, de prendre ainsi toute son ampleur.
Cette histoire donc, c'est celle du destin d'un petit garçon, fils de roi, qui, arraché très jeune par son père à la protection et à la tendresse de sa mère, est élevé dans la brutalité et la bestialité par les animaux de la forêt. Le départ de la mère donne lieu à une scène shakespearienne, où le roi l'emmène sur un lac et l'abandonne en laissant dériver son embarcation.
Entouré des animaux qui lui apportent leurs savoirs : la ruse pour le renard, la force pour l'ours... l'enfant devient un homme rude, coupé d'une partie de son humanité. Lorsque le roi meurt, il lui demande de prendre une femme digne de leur lignée. Il envoie alors tous les animaux chercher celle qu'il épousera. Lorsque enfin après de long mois de recherches un oiseau la trouve, le prince arrive le jour de ses noces avec un autre pour l'enlever. La foule effrayée par son apparence repoussante et bestiale, l'arrête et décide de sa mort.
Mais la jeune mariée, se glisse pendant la nuit jusqu'au cachot et le libère, comprenant qu'il ne lui voulait aucun mal. Mais déjà les hommes qui l'avaient arrêté arrivent avec leurs chiens, le 'cavalier bleu' doit s'enfuir sans même avoir pu répondre à celle dont il était tombé amoureux. Depuis, il parcourt la terre, dans une course sans fin, enveloppé dans sa cape bleue, il devient tour à tour bourrasque, brise, souffle...

C'est avant tout un conte qui nous parle d'un homme qui passe sa vie loin de l'amour et de la tendresse des femmes, un cavalier bleu (est-ce une référence au groupe expressionniste du début du siècle ?) qui scelle sans le savoir son destin tragique lorsque sa mère biologique l'abandonne, il lui est alors interdit d'aimer et d'espérer un jour recevoir de l'amour en retour.
La puissance narrative de ce conte noir, est relayée par les illustrations époustouflantes de Delphine Jacquot, toute jeune illustratrice de 25 ans dont c'est le premier livre !! Et je peux jouer les pythie en prévoyant que nous allons bientôt voir son travail partout ! ( Depuis elle a aussi illustré un titre d'Agnès Lestrade, La ceinture de feu, chez Gautier-Languereau).

LE CAVALIER BLEU. Philippe Lechermeier. Delphine Jacquot. Thierry Magnier. à partir de 5 ans.


Commenter cet article